En cliquant sur [Accepter], vous autorisez l'utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites

 

 Parce que le recyclage du plastique est très insuffisant et, que même une fois transformé, il continue de poser un problème en raison des polluants qu’il contient, le mieux est encore d’en limiter l’utilisation.
Voici comment chacun peut agir à son niveau.

plastique

1. Fuir le suremballage
Choisissez toujours les fruits et légumes non emballés plutôt que ceux présentés en barquette ou sous film plastique. Adoptez d’ailleurs cette attitude chaque fois que vous le pouvez pour n’importe quel produit. Shampooing, savon liquide, lessive… préférez les écorecharges lorsque vous renouvelez vos produits ménagers ou d’hygiène. On peut aussi être plus radical et choisir d’acheter en vrac. Certaines épiceries sont spécialisées dans ce type de vente et de plus en plus de grandes surfaces s’y mettent et proposent café, céréales, riz ou autres légumineuses sans conditionnement.

 2. Refuser les sacs plastique jetables
Depuis le 1er janvier 2017, les sachets en plastique à usage unique sont interdits dans les commerces en France. Pourtant, il n'est pas rare que des commerçants les proposent encore, notamment pour écouler leurs derniers stocks. Pour faire vos courses, prenez l’habitude d’utiliser un chariot ou des sacs en tissu ou en papier. Ayez-en toujours sur vous ou dans le coffre de votre voiture, vous ne serez ainsi plus jamais obligé d’acheter des sacs en synthétique aux caisses des supermarchés.

3. Boire l’eau du robinet
Les Français sont de gros consommateurs de bouteilles d'eau en plastique. Malheureusement, seule la moitié des 25 millions de bouteilles jetées quotidiennement sont recyclées. Sauf contre-indication, l'eau du robinet est tout aussi potable, rappelle l’association de consommateurs UFC-Que Choisir. À table, utilisez une carafe en verre et tout au long de la journée, pourquoi ne pas garder près de vous une gourde réutilisable, ainsi qu’une bouteille isotherme ou votre propre tasse pour la pause-café ? Car les gobelets en plastique sont également un fléau pour l’environnement. Chaque seconde en France, 150 partent à la poubelle.

4. Éviter les produits à usage unique
Brosses à dents, cotons-tiges, rasoirs, pailles, couverts en plastique… un grand nombre d’objets, qui ne servent qu’une seule fois, viennent grossir la montagne de déchets plastique répandus dans la nature. Une grande partie finit au
fond des océans, avec des conséquences dramatiques pour la faune marine. Remplacez-les donc par d’autres, lavables et réutilisables, en métal ou en bois.

5. Trouver d’autres matériaux
Le plastique est omniprésent au quotidien : dans les jouets, le mobilier, les objets de décoration ou de rangement, et même dans certains vêtements. Remplacez-les par des matières naturelles, bois, verre ou carton, qui ont d’ailleurs
l'avantage d'être généralement plus résistantes dans le temps. Pour les vêtements, choisissez du coton bio, du chanvre ou du lin.

 

L’impact du plastique
sur l’environnement en chiffres

26 %
seulement des emballages ménagers

en plastique sont recyclés en France.
8 millions de tonnes de plastique sont déversées
dans l'océan chaque année.
450 ans, c’est le temps que met un seul sac
en plastique à se dégrader.

 

 Source : Le Mutualiste, juin 2019